Morten Strøksnes - Le livre de la mer, ou l'art de pêcher un requin géant à bord d'un canot pneumatique sur une vaste mer au fil de quatre saisons

Jeudi 2 février est paru Le Livre de la Mer, ou l'art de pêcher un requin géant à bord d'un canot pneumatique sur une vaste mer au fil de quatre saisons, le  livre de Morten Strøksnes que j'ai traduit du norvégien. On pourrait penser que le titre dit déjà tout. Ce n'est pas tout à fait exact... Reprenons:

Un soir de juillet, Morten Strøksnes reçoit un coup de fil de son ami Hugo Aasjord, artiste-peintre qui vit à Skrova, dans le nord de la Norvège. Ça y est, les conditions météo sont enfin idéales pour partir à la pêche au requin du Groenland. Deux jours plus tard, il a quitté Oslo. Commence alors la première de leurs quatre tentatives pour capturer un spécimen de cet animal méconnu, qui hante les mers polaires. Leur quête va courir sur un an, au fil des saisons, au cœur des îles Lofoten, haut lieu de la pêche à la morue. Eux, ils veulent pratiquer la pêche à l’ancienne, avec une ligne et un hameçon gros comme un croc de boucher, avec pour appât un bout de carcasse de bœuf ou un morceau de graisse de baleine. À bord du Bombard d’Hugo, ils vont affronter les éléments, les vents, les tempêtes, l’attente, les pannes de moteur, les échecs, et ils vont connaître l’ivresse du combat contre une bête d’une tonne. Et leur pêche leur apprendra que la nature triomphe toujours de l’homme.

Le Livre de la mer, c’est bien sûr le récit d’une année de pêche au requin du Groenland, pleine d’émotions, de joies et de frustrations, mais c’est aussi un ouvrage documentaire où s’entremêlent la vulgarisation de qualité, la défense de l’environnement, les observations insolites et surtout, des bonnes histoires sur la mer. Une mer qui est examinée et étudiée à travers l’Histoire, les récits, la science, la poésie et les mythes. Une mer des origines, une mer nourricière, une mer qui recèle une faune immense. Pour l’auteur, cette mer est une source inépuisable d’étonnement, de découvertes et d’aventures. Qu’il s’agisse du plancton ou du cachalot, de la construction des phares ou de l’évolution de la biologie marine, Morten A. Strøksnes en parle avec la même passion et la même intuition poétique.