Le Pays de l'horizon lointain

Édimbourg, 1768 : Walter Grassie naît dans une famille de bourgeois écossais qui le destine à devenir avocat. Lors de son Grand Tour, il assiste à la Révolution française, qu’il ne voit pas d’un très bon oeil, puis continue par l’Italie, à Venise, où il découvre l’absinthe et les cabinets de curiosités les plus divers, l’opium et la franc‑maçonnerie.
De retour en Écosse, il rencontre l’amour : Fiona, qu’il épouse et promet de toujours aimer…
Ce roman questionne l’inscription de l’histoire individuelle dans l’Histoire. Il souligne la rencontre de l’ordinaire et de l’historique, questionne la nature du monde et celle du réel, la place de l’homme en leur sein : voilà ce que sont les grands et les petits événements, l’Histoire et la vie de chacun.


Parution le 6 février 2020. Éditions Joëlle Losfeld

Le point de vue de l'auteur

Le Pays de l’horizon lointain est un roman qui montre comment la vie d’un homme s’écrit dans son temps - ici, cinquante ans de la vie d’un Écossais, entre 1768 et 1818. Ou pour le dire de manière plus philosophique, comment les histoires s’inscrivent dans l’Histoire.

Mais raconter les moments-clefs de la vie d’un homme, raconter des histoires crédibles, originales ou étranges ne suffit pas. Ce qui importe, c’est la manière dont on les écrit, c’est une affaire de voix et de styles. C’est le travail et l’œuvre de l’écrivain.

Je voudrais juste partager ici quelques minuscules faits qui ont contribué à l’écriture de ce roman. Quelques faits parmi la quantité considérable de documentation lue, utilisée, digérée, transposée…

L'exécution de Deacon Brodie

Walter Grassie est le personnage principal du Pays de l’horizon lointain. Peut-on dire que c’est le « héros » du livre? Je ne sais pas. En tout cas, il assiste à la pendaison de Deacon Brodie, le 1er octobre 1788, à Edinburgh. Le doyen de la guilde des ébéniste d’Édimbourg était un bourgeois établi et respecté le jour, et un brigand, un noceur et un voleur la nuit. La pendaison de Brodie marque profondément Walter.

Adam de Cardonnel

Walter Grassie a parmi ses mentors Adam de Cardonnel, éminent « antiquaire » et grand numismate de son pays. Là encore, cette relation a une grande influence sur lui. Adam de Cardonnel est le premier a rédiger une somme considérable sur les monnaies d’Écosse.

Série sur les monnaies d'Écosse

Les Numismata Scotiæ est publié en 1786. L'ouvrage est illustré de planches détaillées de la main de Cardonnel.

Rien

Le 14 juillet 1789, le jour de la prise de la Bastille, Louis XVI écrit:
« Mardy… … 14 Rien » dans son journal. J’ai envie de dire que… tout est dit par cette annotation. Si cela ne titille pas l’imagination d’un écrivain et celle de ses lecteurs… Or ce que voit Walter Grassie ce 14 juillet 1789, ce n’est pas « rien ».